Du Jardin d’Eden au désert de la modernité.

 « De quelle Eglise parlez-vous ; de l’Eglise de la terre ou de l’Eglise du Ciel ? »demandait sainte Jeanne d’Arc… Il y a l’Eglise des hommes pécheurs, celle du triple reniement de saint Pierre…  Et il y a son chœur indestructible car il repose sur l’infaillibilité du cœur immaculé de Marie. La chaire de Pierre, dont Jésus dit qu’il y bâtira son Eglise, que les puissances des enfers ne l’emporteront pas sur elles, la chaire de tous les Papes, prend racine dans le FIAT de Celle qui porta le Verbe et L’offrit au monde, de la crèche à la croix. Mère de Dieu et Mère de l’Eglise, elle L’offre encore, ce Dieu fait homme, voilé sous les Espèces du vin et du pain ; elle L’offre jusqu’à la fin du monde. Elle nous murmure, comme aux noces de Cana : « Faites tout ce qu’Il vous dira » A la Table de Communion éclot l’Eglise du Ciel. Elle est levain des humbles, et Elle commence ici. Eglise des derniers temps, Eglise des petits de Marie.

Immaculée Conception

Suspendues à ce Oui virginal, toutes les conceptions du mondes’ouvrent à la Grâce… Le Fiat habite invisiblement tous lescorps passés, présents et à venir afin que l’Éternité y fasse sademeure. Un alphabet radicalement nouveau épelle à l'infini nos corps à ce Oui...

“Eternité allée avec le soleil”

Les murs étaient blancs, uniformément blancs et dans cette nuit dévastée où le brouillard avait fait son lit, j’espérais une  naissance. Je devinais et pressentais un autre horizon que celui  de la mort, j’aurais voulu effacer les murs et que fasse...

Pin It on Pinterest