Un peuple qui se laisse …

Un peuple qui se laisse museler quand on extermine ses enfants in et ex utéro, n'est plus le sujet d'une patrie mais l'esclave du marché, et, hélas, chair pour la mort. Seule, la vérité le rendrait libre. Son Sacré-Cœur Seul, donnera la victoire.

Pin It on Pinterest