Du Jardin d’Eden au désert de la modernité.

 « De quelle Eglise parlez-vous ; de l’Eglise de la terre ou de l’Eglise du Ciel ? »demandait sainte Jeanne d’Arc… Il y a l’Eglise des hommes pécheurs, celle du triple reniement de saint Pierre…  Et il y a son chœur indestructible car il repose sur l’infaillibilité du cœur immaculé de Marie. La chaire de Pierre, dont Jésus dit qu’il y bâtira son Eglise, que les puissances des enfers ne l’emporteront pas sur elles, la chaire de tous les Papes, prend racine dans le FIAT de Celle qui porta le Verbe et L’offrit au monde, de la crèche à la croix. Mère de Dieu et Mère de l’Eglise, elle L’offre encore, ce Dieu fait homme, voilé sous les Espèces du vin et du pain ; elle L’offre jusqu’à la fin du monde. Elle nous murmure, comme aux noces de Cana : « Faites tout ce qu’Il vous dira » A la Table de Communion éclot l’Eglise du Ciel. Elle est levain des humbles, et Elle commence ici. Eglise des derniers temps, Eglise des petits de Marie.

Parole et prière

Je suis très émue d'avoir été invitée pour parler de CHOEUR DE CHAIR dans Parole et prière du mois d'octobre consacré à sainte Thérèse de l'enfant Jésus et de la Sainte Face. La carmélite de Lisieux, sainte patronne de la France avec sainte Jeanne d'Arc osait cette...

Pin It on Pinterest